Grande manifestation à Landivisiau samedi 14 novembre

Collectifs en lutte contre divers projets capitalistes nuisibles et imposés

collectifs lutteGrande manifestation organisée par des collectifs en lutte contre divers projets capitalistes nuisibles et imposés : la centrale à gaz de Landivisiau, les projets miniers en centre Bretagne, d’extraction de sable en baie de Lannion, de méthaniseurs industriels en sud Finistère, d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes…

landi_14_novembre_4_essai_1-2eafcA partir de midi pour un pique nique, place de la mairie. Ce moment se veut une grande union populaire qui laisse une large place à l’expression de plusieurs luttes. Un départ en manifestation est prévu à 13h30 pour aller occuper la zone où ne se construira pas une centrale ! Ce sera l’occasion d’occuper le terrain par diverses constructions éphémères ou non, symbolisant chaque lutte ! Un fest noz est prévu sur le site le soir, si le terrain le permet !

landi_14_novembre_4_essai_1-2eafc
Appel pour une manifestation avec les col­lectifs en lutte le 14 novembre à Landivisiau. Tandis que les situations économiques,sociales et environnementales se dégradent chaque jour, la seule réponse des gouvernants est une fuite en avant. En imposant de nombreux projets (centrale à gaz, mines, forages, aéroports, méthaniseurs industriels…) sans considération pour la planète ni pour les populations, ils démontrent par là-même qu’ils ne prennent pas conscience des bouleversements en cours. Réunis à l’initiative de l’association ’’ Landivisiau doit dire non à la centrale « , nous qui sommes issus de différentes associations et collectifs de lutte, nous nous levons et crions ASSEZ !

…à la gestion imposée et la destruction des territoires :
L’état, et les groupes financiers, avec ou sans relais locaux, tente de faire passer en force des projets élaborés dans des bureaux bien loin des besoins des territoires concernés. Leur irresponsabilité et leur incohérence vis-à-vis des enjeux climatiques et sociaux nous mobilisent ici, de la même façon que pour les pays où l’on pille les ressources.

…au déni de démocratie et mépris du choix des popu­lations locales :
Les populations concernées ne sont pas consultées pour l’élaboration des projets. Une mascarade de consultation a lieu une fois les projets déjà tout ficelés et les avis recueillis ne sont pas pris en compte.

…aux affaires de gros sous et d’argent public :
Les projets sont en totale inadéquation avec les besoins, les envies ou les aspirations des populations locales mais permettent à quelques-uns (toujours les mêmes) de s’en mettre plein les poches. Loin d’être au service de l’intérêt général, ces projets s’inscrivent dans une logique financière et productiviste….au chantage à l’emploi et au développement économique:Dans un contexte de crise, les promoteurs des projets auxquels nous nous opposons nous les imposent comme la seule solution pour redynamiser des territoires sinistrés par des licenciements successifs. Il est possible de faire autrement en pérennisant des emplois non délocalisables et en favorisant des projets soucieux des personnes et de notre environnement.

…à la catastrophe environnementale, face à l’urgence cli­matique pour l’environnement :
Alors qu’aussi bien à un niveau local qu’à un niveau planétaire des problèmes d’ordre écologique se posent, l’argent public aussi bien que privé est investi dans des projets démesurés qui vont engendrer, perpétuer ou aggraver la pollution de l’eau, de l’air et des sols au détriment du bien-être et de la santé de leurs habitants.

…à la répression policière et judiciaire :
Plus les projets avancent, plus l’appareil répressif de l’Etat s’attaque aux résistances : le renseignement et l’intimidation d’abord, puis les plaintes sans fondement et la décrédibilisation, le cortège des matraques et la violence bestiale des forces de police, la mutilation enfin et parfois la mort de certains militants comme à Sivens le 25 octobre 2014.

Une rupture est nécessaire !

A l’aube des élections Régionales et de la COP21 nous vous proposons une mobilisation massive et commune :
-dénonçons l’hypocrisie et les mensonges des entreprises et des politiciens, pour faire pression sur les pouvoirs publics
- instaurons un rapport de force montrant que par divers moyens, nous ne nous laisserons pas faire sans broncher.
- affirmons ensemble notre volonté de lier entre elles plusieurs luttes,pour arrêter de faire face, chacun dans son coin, aux politiques d’aménagement menées par l’état et les grands groupes industriels.

Un rassemblement a été fixé au 14 novembre à Landivisiau à partir de midi. Il se veut une grande union populaire qui laisse une large place à l’expression de plusieurs luttes. Un départ en manifestation est prévu pour aller occuper la zone où ne se construira pas une centrale ! Ce sera l’occasion d’occuper le terrain par diverses constructions éphémères ou non, symbolisant chaque lutte ! Un fest noz est prévu sur le site le soir, si le terrain le permet !

Un info-tour des villes et des luttes est en cours de réalisation, et d’autres actions sont programmées par les collectifs et associations citées,pour densifier les liens qui existent entre les luttes, informer les gens et appeler à converger vers cette manifestation du 14 novembre.

Rejoignez les résistances !

L’Union des collectifs en lutte.

Signataires :
Landivisiau doit dire Non à la Centrale, Sizun, Saint­Sauveur, Locmélar doivent dire Non à la Centrale, Douardidoull, Collectif Brestois de Soutien à la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes Collectif Gaspare, Collectif morlaisien de soutien à la lutte contre l’aéroport de Notre-­Dame­-Ddes-Landes, Collectifs en lutte contre les méthaniseurs (Bannalec, Quimper, La Torche, Guerlesquin…), L’Assemblée de Lutte Force 5, AE2D, Le Collectif « Pour la sauvegarde de la vallée du Restic » ,

Présentation des collectifs :

Le collectif Douar didoull  » Pour la préservation de notre terre et contre le projet minier  » s’oppose à la demande de Permis Exclusif de Recherches de Mines dit de  » Loc Envel  » concernant 25 communes dans le départe­ment des Côtes ­d’Armor et plus généralement aux projets miniers en Bre­tagne et ailleurs. Douar didoull se refuse à toute forme d’exploration dont les dangers potentiels et les impacts locaux sont inévitables pour les populations. Empêcher l’exploration aujourd’hui, c’est empêcher l’exploi­tation demain. Non aux mines ni ici ni ailleurs  »

 » Collectif morlaisien de soutien à la lutte contre l’aéroport de Notre­-Dame­-des­Landes » : informations et actions pour sensibiliser à cette lutte, mise en place de soutiens financiers et matériels, organisation de convois pour les manifs à la ZAD, participation aux inter­comités… collectifmorlaixnonnddl@gmail.com  »

Collectifs en lutte contre les méthaniseurs (Bannalec, Quimper, La Torche, Guerlesquin, etc.) La méthanisation ne produit pas que du gaz. Elle pro­duit aussi de la merde que l’on met sur la terre. Transformer l’énergie de la photosynthèse en énergie fossile, c’est « 19ème siècle ». Adapter les lois pour y intégrer les cultures alimentaires et énergétiques ne fait que ren­forcer l’économie de la surproduction et l’économie du déchet. L’Argent Public, investi de façon anarchique dans une activité non rentable, est encore un cadeau à X. Beulin et à Véolia afin de liquider définitivement l’agriculture paysanne.

Assemblée de Lutte de Brest : « Nous sommes une assemblée de travailleurs.euses avec ou sans emploi en lutte contre le système d’exploitation capitaliste et toutes les formes d’oppression : patriarcale, raciste, etc…Pour espérer un jour autre chose que la misère de l’exploitation et la guerre de tous.tes contre tous.tes, il nous faut agir en tant que classe. Ce n’est qu’au travers des luttes et des solidarités que nous pourrons construire un rapport de force qui nous soit favorable et tendre vers une révolution sociale qui abolisse la propriété privée, l’Etat, les genres et les classes. L’objectif de cette assemblée est d’avoir un espace de discussion, d’information et de coordination dans le but d’élaborer des outils pour lutter. » Plus d’infos : assemblée.brest [at] riseup.net

Le Collectif brestois de soutien à la lutte contre l’aéroport de Notre­-Dame­-des­Landes soutien depuis plus de trois ans celles et ceux qui luttent autour de la zad, par l’organisation de manifestations et de fest noz, d’actions de sensibilisation, de soutien matériel, financier et humain, et continue de s’organiser avec les différents comités locaux. Nous nous réunissons tous les mercredi soir sur Brest dans un esprit de camaraderie. Plus d’infos : soutien-nddl-brest@riseup.net comitebrestoisdesoutienanotredamedeslandes.noblogs.org

Force 5 est une association qui agit pour la préservation de l’environne­ment. Depuis plus de 10 ans elle multiplie les actions en Finistère. C’est ainsi qu’elle intervient, entre autres, contre des projets d’extraction de sable (Morlaix, Sein et maintenant Lannion), contre le projet démesuré du port de Plougasnou et bien sûr contre le projet inutile, dangereux et po­tentiellement coûteux de Centrale à Gaz à Landivisiau. Ce travail constant lui a permis d’obtenir un agrément départemental dans ce do­maine. Ses modes d’action sont juridiques ou de terrain, mais toujours pa­cifiques. Les succès enregistrés l’encouragent à persévérer dans cette
voie. »

Le Collectif GASPARE – Garantir l’avenir solidaire par l’autonomie régio­nale énergétique – a pour objectifs de combattre le projet de centrale au gaz en Finistère, ou ailleurs, d’informer les citoyen­ne­s sur ce projet et de proposer des alternatives qui permettront une réelle autonomie éner­gétique de la Bretagne et du Finistère en particulier.
Plus de détails : nonalacentrale.fr

Agir pour un environnement et un développement durables est une association agréée pour la protection de l’environnement en Finis­tère. Elle se bat, entre autres, en faveur de la protection et de la préser­vation de la nature et l’amélioration du cadre de vie (urbanisme, transports, contre les pollutions les nuisances et les risques technolo­giques majeurs et à à partir de faits constitutifs d’infractions aux dif­férentes réglementations concernant l’environnement et le cadre de vie.
Plus de détails : http://www.ae2d.infini.fr/

Le Collectif « Pour la sauvegarde de la vallée du Restic » se bat, comme son nom l’indique, pour préserver une vallée située au Nord de Brest. Ce projet de contournement serait censé faire gagner quelques minutes aux automobilistes en éradiquant un véritable poumon vert pour l’aggloméra­tion brestoise.

Les associations du pays de Landivisiau et des monts d’Arrée qui « disent non a la centrale » s’opposent depuis 2012 à la construction d’une centrale à cycle combiné gaz à Landivisiau. Ce projet, d’une puissance de 450 mégawatt, attribué à Direct Énergie par l’État s’accompagnerait de la construction d’un gazoduc de 20 km ainsi que de la modification de 110 km du gazoduc qui traverse le sud de la Bretagne et d’une nouvelle ligne très haute tension de 15 km. Situé à moins d’un kilomètre du centre ville, il est rejeté massivement par la population qui l’estime démesuré, coûteux et polluant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *