Archives pour la catégorie Front de Gauche

Regard sur une certaine « gauche »

La gauche de l’entre-soi et le burkini.
Un républicanisme communautariste, un universalisme aux idées réactionnaires.

Par Philippe Marlière. Article publié le 26 /08 / 16 sur son blog https://blogs.mediapart.fr/philippe-marliere/blog/260816/la-gauche-de-lentre-soi-et-le-burkini

A lire aussi dans la revue critique « Contretemps » : http://www.contretemps.eu/interventions/gauche-entre-soi-burkini

Dans cet article, Philippe Marlière, professeur de sciences politiques à University College London, revient sur les récentes controverses sur le port du burkini en France, montre la ligne de fracture qu’elles ont créé au sein de la gauche française, et réfute les arguments qui sont déployés pour justifier des attaques racistes et sexistes contre les femmes musulmanes.

Une gauche « républicaine » qui copie une  droite nationaliste ou xénophobe.

Ce sont les photos de la honte et de l’ignominie. Elles sont apparues dans un premier temps dans la presse anglo-saxonne et ont ensuite fait le tour du monde 1. Quatre policiers municipaux armés s’approchent d’une femme allongée sur une plage de galets à Nice. Ils lui ordonnent de retirer un débardeur qui recouvre le haut de son corps. Sous les regards en apparence acquiesceurs de vacanciers dénudés, la femme s’exécute. Ces policiers appliquent un arrêté municipal interdisant le port du burkini sur les plages, ce vêtement qui recouvre l’intégralité du corps.

Continuer la lecture de Regard sur une certaine « gauche » 

État – Nation – Capitalisme

La nationalisme de gauche

Publié le 17 Octobre 2015

ob_e23395_bernier
Le nationalisme de gauche est présenté comme la solution pour sortir de l’austérité. Contre l’Europe, le repli sur l’Etat-nation doit permettre de construire une République sociale. Cette imposture idéologique demeure une impasse.
Sources : http://www.zones-subversives.com/2015/10/l-imposture-du-nationalisme-de-gauche.html  et http://www.socialisme-libertaire.fr/2015/12/la-mascarade-du-nationalisme-de-gauche.html

L’échec de la gauche radicale, notamment en Grèce, est attribué à son attachement à l’Europe. Pour de nombreux observateurs, il semble indispensable de rompre avec l’Union européenne et avec la monnaie de l’euro pour relancer l’économie et sortir de la crise. Cette fausse solution se banalise aujourd’hui chez de nombreux intellectuels, sans même parler de Jacques Sapir. L’économiste d’Etat Frédéric Lordon s’est fait le chantre de cette voie de garage. Mais ses textes confus privilégient le bavardage spinoziste sur l’histoire du mouvement ouvrier. Ce qui devrait suffire à le discréditer. Aurélien Bernier propose au contraire un discours clair qui permet de saisir la réflexion de toute cette mouvance. En 2014, il propose ses analyses dans son livre La gauche radicale et ses tabous.