Archives de catégorie : Actualités

AL Lorient : la stratégie du coucou

A propos du communiqué d’Alternative Libertaire Lorient du 1er février.

En janvier nous dénoncions sur notre page Facebook la venue du confusionniste Chouard à Lorient.  Notre publication a permis de mettre en lumière la tournée de Chouard en Bretagne : pas seulement à Lorient et à Ploërmel, mais aussi à Brest et à Rennes. Nous ne regrettons rien. Il n’y avait rien de mensonger à dénoncer la venue d’un fasciste dans la salle mythique de Lorient et au contraire de vouloir semer la confusion, nous nous interrogions  sur le silence des différentes organisations politiques et syndicales lorientaises.

Que nous soyons cent ou mille, seule ou seul, les idées que nous défendons  ne sauraient se réduire au nombre de militant-e-s.  Elles sont immarcescibles. Et nous n’avons pas à répondre sur ce point dont la teneur  ressemble plus à une police politique d’un Etat policier qu’à un différend sur la stratégie à suivre et les idées politiques à défendre. Quant à la vieille accusation stalinienne de « diviser » le mouvement social lorsque nous ne partageons pas la stratégie à mener ni parfois les mêmes idées, nous répondons simplement que cette « soupe à logos »  ne crée pas l’unité : le nom de la CFDT  aux côtés de ceux de Solidaires ou de la CGT dans le collectif de défense des services publics à Pontivy illustre bien cette confusion entretenue par les militant-e-s.

Mais à défaut d’idées ou d’éclaircissements, nous avons eu droit à un flot d’insultes,  « chasse à l’homme », harcèlement, trollisme,  campisme, et autres joyeusetés qui apparaissent si souvent sur le réseau « social ». Cette fois, cela ne provenait pas de fascistes du clavier mais d’anarchistes ou prétendu-e-s comme tel-le-s.

Nous ne nous  laisserons pas intimider par AL Lorient.

La venue de Chouard (suite au vote des gilets des jaunes),  nous interrogeait sur  le silence d’AL Lorient dont les membres étaient présent-e-s au sein des gilets jaunes de Lorient. Quel rôle jouait donc les « libertaires » qui appelaient sur leur page Facebook à venir rejoindre la « maison du peuple » ? Certain.e.s militants et militantes d’Alternative Libertaire de Lorient, écrivent-ils, « participaient de manière constructive et critique, comme dans n’importe quel mouvement social, par définition large.  »  Sauf que ce mouvement social n’est pas n’importe lequel : la méfiance de certains militants devrait plutôt les interroger comme devrait les interroger l’absence de certains anarchistes dans ce mouvement.

Le discours tenu par certains  disant qu’  « il ne faut pas laisser la place à l’extrême-droite » trouve ici sa propre limite. Certains syndicalistes votent aussi à l’extrême-droite et apprécient Chouard comme certain-e-s gilets jaunes votent à l’extrême-gauche et se considèrent comme anarchistes. S’engager dans un mouvement sans limites définies, c’était prendre le risque d’une dérive sectaire que la présence ou non de militant-e-s ne pouvaient que difficilement enrayer.

Quant à la phrase « il n’y a pas de mouvement pur », cela est vrai aussi dans tout mouvement social. Et même chez les anars, et même chez les syndicalistes.

Continuer la lecture de AL Lorient : la stratégie du coucou

FOIRE À L’AUTOGESTION

QUIMPER – Samedi 7 juin 2014

10h à 19h

Esplanade F. Mitterrand, Quimper
Entrée libre & gratuite.
avec des stands, des espaces de débats, des concerts, des éditeurs, un marché gratuit …

Organisée par la STAF – CNT 29

affichette

Espaces débats

Concerts

10h30 : les scop

11h30 : Auto organisation des luttes

13h00 : Agriculture

14h00 : les Scotchés

14h30 : « A bas l’emploi »

15h15 : L’ Alerte rouge

16h00 : Education

16h45 : Dihunner

17h30 : la ZAD de NDDL

18h 15 : Butor Spank

Ce monde capitaliste et productiviste nous demande toujours plus de sacrifices sous prétexte d’une crise qui n’existe pas. Jamais autant de richesses n’ont été produites et si peu partagées. Décidons collectivement des affaires communes, sans déléguer à des dirigeants, aussi bien sur le plan économique que politique.
Reprenons en main la production en transformant ses modalités et ses finalités. Il existe des outils connus de longue date nous permettant de vivre différemment – l’autogestion en est un.
La foire à l’autogestion de Quimper se veut le point de rencontres, d’échanges, de communications, de stimulation de toutes les expériences d’autogestion.
Particuliers, collectifs, associations, coopératives, organisations syndicales et politiques qui cherchent à faire vivre l’idée d’autogestion sont cordialement invités à participer à cette première.